Le projet Opensky, récemment renommé “Village de Sophia”, serait-il un gros gâchis qui n’est que la conséquence de se passer de discuter avant d’agir ? Mais les temps changent-ils ? En serait-ce fini des “grands projets” urbains ou péri-urbains que des groupements d’intérêts proposent à des élus locaux, qui les “achètent” sans même prendre la peine de sonder les habitants. “Gros projet” veut dire “gros enjeu”, y-compris pour la population, n’est-ce pas ?…. N’est-ce pas ?!

Les élus “bâtisseurs”, coopérants des groupements d’intérêts, avaient peut-être pris l’habitude de la politique du fait accompli.

La saga Opensky continue. Pour un petit rappel des faits, rendez vous ici.

Alors que les associations “En toute franchise” et le GADSECA forment un recours contre le renouvellement de l’autorisation d’exploitation commerciale, devenu caduque après plusieurs années de tergiversation, la Commission Nationale de l’Aménagement Commercial (CNAC) a rendu son avis :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/antibes/opensky-village-de-sophia-l-etat-met-un-coup-d-arret-au-projet-de-centre-commercial-a-valbonne-2987162.html

Bref, que fait-on de cette friche ?

Pour comparaison, entre 2014 et 2024, ci-dessous :

Et pour celles et ceux que les sujets d’aménagement de territoire intéressent, selon vous, qu’adviendra-t-il d’Ecotone (autre projet de la compagnie de Phalsbourg) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *