En 2016, sur le chemin des plateaux fleuris, les riverains ont pris le parti de ré-étudier eux-mêmes le permis de construire délivré par la mairie pour un projet immobilier de Kaufman & Broad. 5 ans plus tard, l’immeuble est là, chantier stoppé.
C’est tout de même incroyable de se dire qu’il a fallu en arriver à des décisions du Conseil d’Etat pour faire valoir des défauts que les riverains avaient relevés.

Crédit Antibeton

Car finalement, ni la commune ni le promoteur lui-même, n’avait sans doute trouvé les remarques pertinentes. Ce n’est qu’avec patience, persévérance, temps investi et des milliers d’euros que les riverains sont arrivés à faire reconnaître les erreurs commises par le promoteur et ceux qui, bien sûr, avaient validé tout cela…

Elément essentiel relevé par les riverains : les véhicules de défense contre les incendies ne peuvent pas accéder à l’immeuble. Alors comment les pompiers qui ont participé à l’instruction du permis de construire ont-ils pu louper ça, le public ne le sait pas. Article de Nice-Matin du 20 Janvier 2020

Informez-vous des projets autour de chez vous, en vous rendant sur le site de la mairie ou bien sur les cartes instructives du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.