A l’ombre des arbres de la place Audiberti à Antibes…. ça c’était avant !

Et place nationale direz-vous aussi !…

Elle est longue la liste des arbres abattus ces dernières années. Il semble que cela aille de paire avec le recensement des arbres remarquables, n’est-ce pas ? On garde ceux qui ont la faveur de certains habitants, on coupe les autres.

On peut revenir sur le micocoulier du marché que les anciens avaient préservé en prenant la peine de faire passer l’arbre au travers de la structure. Abattu l’an dernier en 2020.

Mais plus récemment un vieux pin probablement centenaire, droit, majestueux, remarquablement formé, dans l’allée des cigales à la Fontonne, a été abattu. Par qui, on le sait. Mais, “dans les règles de l’art” dit cette entreprise. “Avec toutes autorisations qui vont bien“. Mais impossible d’obtenir ou trouver les documents. Et pour cause, il n’y en a besoin que dans les espaces boisés classés.

Pour le compte de qui, personne ne le dit…

Les vieux arbres sont des vieux cons. Déjà ils se sont installés là où allaient pousser des immeubles. Certains poussent même leur connerie jusqu’à n’apparaître vraiment que bien après l’achat d’une maison, pour soudainement gêner l’ensoleillement, et même projeter feuilles ou épines dans la piscine. D’autres malicieux, perdent leurs branches pour écraser des voitures. Ce qui, convenons-en, mérite la mort. Parfois même, ils tuent des passants qui prennent le grand air les jours de grand vent.

C’est évident, les arbres meurent, comme les hommes. Y aurait-il quelqu’un dans cette ville pour contribuer à une loi sur l’accompagnement des arbres en fin de vie ?

Si vous trouvez un arbres qui seraient digne d’intérêt, indiquez-le au moyen du formulaire qui se trouve sur la carte participative 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.