Il parait que faire du vélo c’est bon pour la santé mais vous êtes vous déjà rendu dans le centre ville d’Antibes ou Juan les Pins à vélo ? C’est un vrai parcours du combattant !

Par exemple, essayez de vous rendre à vélo au théâtre Anthéa ou à la piscine municipale juste à coté, vous finirez votre parcours sur l’avenue Jules Grec au milieu des voitures ou sur les trottoirs. Idem pour aller à la Médiathèque, au cinéma, dans la vieille. Pour les plus téméraires, il y a aussi le boulevard Raymond Poincaré ou le parcours Antibes, Sophia Antipolis aux heures de pointes.

C’est quand même dommage pour une ville comme la notre d’avoir un réseau de piste cyclable qui soit si mal pensé. Faire des pistes pour faire des pistes, on peut s’accorder à dire que ça ne sert pas à grand chose. Combien d’entre nous n’utilisent plus leur vélo en ville faute de pouvoir rouler en toute sécurité ?

Pourtant, permettre aux vélos d’accéder facilement et en toute sécurité au centre ville, ça a du sens. Pour commencer, ça inciterait plus de personnes à se mettre au vélo et plus nous serons nombreux à pédaler pour aller en ville, moins il y aura de circulation et moins de circulation en ville, c’est un cadre de vie plus agréable et une meilleure qualité de l’air.

Si la ville souhaite améliorer son réseau de piste cyclable, elle pourrait mettre en place un comité de 4 ou 5 habitants qui utilisent régulièrement leur vélo pour se déplacer en ville ou pour aller au travail. Ce comité pourrait conseiller la ville sur les améliorations de sécurisation à apporter sur son réseau de pistes cyclables. il pourrait faire des propositions d’aménagements pour faciliter l’accès au centre ville d’Antibes et Juan les Pins mais aussi aider à identifier de nouvelles connections entre Antibes, Sophia Antipolis et toutes les communes avoisinantes. Qui de mieux placé pour parler vélo que les cyclistes eux mêmes ?

Réunir un comité de cyclistes avec les services de l’urbanisme de la ville pourrait très certainement apporter de très belles choses à notre commune. Qu’en pensez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.