Mi-Août, et on est informé que l’eau potable à Antibes, entre autres villes, est chargée en plomb et nickel. Le message du contrôle est clair “Eau présentant un excès de nickel et de plomb au niveau du point de prélèvement. Une enquête est diligentée pour déterminer l’origine du nickel et du plomb et pour remédier à son relargage. Dans l’attente des résultats de l’enquête, il est recommandé de faire couler l’eau 2 minutes avant toute première utilisation.

Mais dîtes, il date de quand ce contrôle ? Jugez par vous-mêmes… Oui, du 28 Juin, comme le montre l’extrait ci-contre !! Grrrrrrr.

Ceci étant, les analyses postérieures semblent montrer que le problème était passager. A suivre…

EDITION le 18 Septembre 2021: Levée de l’arrêté préfectoral, annoncé par la mairie, mais les valeurs des prélèvements du 7 Septembre montrent toujours des anomalies.

EDITION le 31 Août 2021: Des contrôles ont été fait le 16 Août, comme Véolia écrit sur le site eau-services.com (ci-dessous). A date, aucun résultat n’est publié sur orobnat depuis le 19 Juillet.

Service de l’eau potable des communes de Antibes, Biot, La Colle-sur-Loup – Point de situation au 20 août 2021

Ces dernières semaines, des analyses ont montré des dépassements des valeurs réglementaires en nickel et en plomb en différents points du réseau d’eau potable sur les communes d’Antibes, Biot et La Colle-sur-Loup.

Les investigations immédiatement menées ont démontré que ces non conformités – qui apparaissent seulement en premier jet c’est-à-dire uniquement à l’ouverture du robinet mais plus après écoulement – proviennent d’une récente modification naturelle de la composition chimique de l’eau.

L’eau n’est pas polluée mais sa modification et sa stagnation prolongée provoquent une corrosion accélérée qui se manifeste par une dissolution de certains métaux présents dans les pièces constitutives des réseaux.

De nombreuses actions ont été mises en œuvre depuis l’arrêté du 12 août 2021 parmi lesquelles un traitement de l’eau à la ressource, des investigations sur le réseau (canalisations et branchements) ou encore la mise en place de purges.

La dernière campagne d’analyses du 16 août 2021 confirme l’amélioration de la situation sur l’ensemble de ces trois communes et l’efficacité du traitement mis en place. De nouveaux prélèvements sont en cours pour en acquérir la certitude et lever au plus tôt la mesure de précaution prise par la Préfecture.

Le réseau reste sous surveillance accrue, et la recommandation du 12 août reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre : laisser couler l’eau pendant deux minutes avant de la boire, de se brosser les dents ou de l’utiliser pour la préparation des aliments.

Sous ces réserves, l’eau distribuée reste donc potable et peut être utilisée sans contrainte pour tous les usages. En cas d’ouverture répétée du robinet (bars, restaurants,…) il n’est pas nécessaire de répéter cette opération.

Malgré les différentes campagnes d’éradication du plomb dans les réseaux de distribution menées ces dernières années, il subsiste encore quelques éléments isolés et difficilement repérables. Les équipes de la CASA, de VEOLIA et de l’ARS restent pleinement mobilisées.

Vous voulez tout savoir sur la qualité de l’eau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.