Suite de l’article qui questionnait la fermeture du quai des milliardaires

Monsieur le maire, […]
1- Vous disiez en conseil municipal avoir un bateau dans le port Vauban n’est pas essentiel à la vie, c’est un luxe”, avez-vous le même avis concernant l’accès au quai des milliardaires ?
2- Avez-vous signé en 2017 un arrêté municipal interdisant l’accès au quai des milliardaires, qui fait partie du domaine public ?

C’est en ces termes qu’une lettre cosignée par 200 personnes interrogeait le maire Jean Leonetti à propos de la délégation de service public du port Vauban.

Le maire a choisi de ne pas répondre précisément aux 16 questions. Il doit avoir ses raisons…

Concernant la fermeture du fameux quai, voilà donc ce qu’il écrit : “Suite à un courrier de saisine initiale de Monsieur le Préfet en date du 15 février 2016, l’Autorité portuaire a dû lancer une réflexion en matière de sûreté portuaire.
A ce titre, le Quai Camille Rayon a été naturellement identifié, dès le lancement de l’audit portant sur la sûreté portuaire, comme zone sensible, confirmée dans le rapport d’évaluation de sûreté en date du 28 juin 2019, et a donc été classé, in fine, ZNLA (Zone Non Librement Accessible) au titre d’une réglementation internationale.
La fermeture de ce quai est donc uniquement liée à des mesures de sûreté qui s’imposent désormais à la Ville, dans le cadre d’un Plan de Sûreté Portuaire approuvé par la Préfecture le 20 mai 2020.”

Comment lire cette réponse ?

1- “le Quai Camille Rayon a été naturellement identifié, dès le lancement de l’audit portant sur la sûreté portuaire, comme zone sensible”

Naturellement… un adverbe qui en dit long. Un synonyme de “bien évidemment” trop souvent utilisé par les dirigeants pour éviter de donner quelque explication que ce soit.

2- “La fermeture de ce quai est uniquement liée à des mesures de sûreté qui s’imposent à la Ville

Or l’article R5332-29 du code des transports dit “Le plan de sûreté est approuvé, après avis de l’autorité portuaire, par un arrêté du représentant de l’Etat dans le département qui détermine les restrictions apportées à sa publicité.

Alors, la mairie, autorité portuaire, n’a visiblement pas levé d’objection suffisante, si elle l’a fait… Elle a bien, elle-même, autorisé la fermeture du quai des milliardaires.

Bref, il n’empêche que le maire ne répond pas à la question : où est l’arrêté municipal qui interdit l’accès depuis l’été 2017 ? D’ailleurs comme le montre le reportage, il n’y avait pas d’affichage légal pour expliquer l’interdiction.

Alors, qui veut continuer à creuser le sujet pour trouver le plan de sûreté qui explique sans doute pourquoi le quai est “naturellement” fermé ?

NB: Le reportage de 2018 qui a permis d’illustrer : https://www.facebook.com/watch/?v=530641167374538

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.