Comment l’incinérateur des Semboules entre Antibes et Vallauris va-t-il continuer à fonctionner ?

C’était l’objet de l’appel d’offres lancé en Avril par UNIVALOM (syndicat mixte des communes utilisatrices de la CASA, présidé par Jean Leonetti).

Combien de sociétés ont-elles répondu ? A part Valomed (Véolia) candidat à sa propre succession…

La gestion de nos déchets est sans aucun doute une question environnementale. Selon les choix de gestion elle peut aussi être une question d’activité économique, notamment lorsqu’il s’agit de recyclage.

Alors au-delà de Valomed, dont l’activité consiste à brûler nos poubelles plus ou moins triées pour produire de l’électricité, comment la collectivité prévoit-elle de traiter le sujet en amont ?

Et plus basiquement, quel est le plan “des antibois” et plus généralement des tous les bénéficiaires au quotidien de ce service public ? 😉

Qui veut contribuer à mettre en lumière ici toutes les initiatives locales visant à mieux gérer nos déchets, y-compris ceux des touristes ?

Enfin, n’oublions pas que le sujet est aussi une question de santé publique. L’incinérateur et les conséquences de son fonctionnement, préoccupent depuis trop longtemps nos concitoyens des Semboules.

https://www.boamp.fr/pages/avis/?q=idweb:%2224-39248%22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *