Le programme de restauration des espaces de bon fonctionnement et de réduction du risque d’inondation dans la plaine de la Brague est une conséquence directe de l’épisode tragique du 3 Octobre 2015. En filigrane il est évidemment question de l’aménagement nouveau de l’espace naturel à l’embouchure du fleuve.

Le cabinet qui est intervenu dans l’ébauche de ce programme fait des propositions qui impactent très fortement les riverains du fleuve. Notamment le camping au nord du fleuve disparaît afin de redonner à la Brague sa capacité originelle. Le député Eric Pauget laissera-t-il disparaître son camping familial ?…

Extrait du cahier des charges, travail du cabinet Merlin en 2019

Quoi qu’il advienne du camping, entre autres choses, puisque les locaux de France 3 sont concernés par la re-naturalisation de la zone, nous nous sommes laissés dire qu’un projet de port maritime serait en gestation. On a du mal à croire que cela soit compatible avec la nécessité de préserver la capacité du fleuve, et on a du mal à croire que quiconque puisse vouloir risquer d’y mettre son bateau… Mais nous on serons sans doute surpris par le fait que l’homme ou la femme avide aura toujours tendance à laisser aux générations futures le soin d’assumer les conséquences de réalisations bancales.

Le commun des hommes et femmes verra les constructions sortir de terre comme une fatalité. D’une part, par désintérêt de la chose publique, mais aussi du fait de n’avoir pas été suffisamment impliqué ou consulté par les élus et les acteurs de politique publique. Pour l’exemple, voici ce que le cahier des charges impose “un engagement pour garantir la non diffusion au “grand public” des documents de travail préliminaires aux études“.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.