Pourquoi le quai des milliardaires est-il fermé depuis 2017 ? On aura tout entendu ! Aucun document officiel ne confirme sa fermeture. Y avait-il quelque chose de mal à faire du sport ou une promenade sur ce quai. Cela gêne-t-il vraiment les propriétaires des yachts qui sont rarement présents ? Et quand bien même, ne faut-il pas s’entendre pour cohabiter ?

Malgré des demandes répétées par divers moyens, les services municipaux s’en tiennent à m’avoir fourni un courrier de 2016 émanant des services de la DDTM, qui n’est pas un acte d’interdiction au quai dit “des milliardaires”.

La convention de Délégation de Service Public ne mentionne pas non plus l’interdiction d’accès de facto.

“11.4 – USAGE DE TERRE PLEINS
Les terre-pleins gérés par le Délégataire à ses risques et périls sont en principe ouverts aux piétons et/ou à la circulation et au stationnement des véhicules, sans autre restriction que les consignes édictées par les agents chargés de la police du port pour des motifs de sécurité ou en raison de travaux.”

Ni même le règlement de police portuaire à l’article 31 ne justifie la restriction d’accès.

A travers les réseaux sociaux, les rumeurs, les médias, le public a tout entendu sur cette restriction d’accès:
– la norme ISPS (International Ship and Port facility Security) ; or tout le monde sait bien que les navires à passagers ne débarquent pas sur le quai des milliardaires
– le niveau de sûreté par suite d’une altercation qui aurait eu lieu sur le quai en question en 2017 ; à ce compte là on interdit l’accès à tout le domaine public
– la convention de délégation prévoit cette mesure ; ce qui est faux

Où est vraiment l’explication ? Elle est à la mairie, car comme le rappelle bien le courrier de la DDTM en 2016, la commune est l’autorité portuaire. Et c’est bien elle qui détermine les droits d’aller et venir sur le port !

Alors un (trop) long parcours de recherche de documents officiels a débuté en Avril 2019.

La demande d’explication se trouve désormais sur l’un des bureaux du service préfectoral de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer).

Et la demande perdure à la mairie. Il y a bien un arrêté d’interdiction d’accès affiché au portail clos en date du 28 Janvier 2021, mais il ne concerne que la durée des travaux de la capitainerie du fameux quai, détruite pour être reconstruite (des sous à dépenser). Bizarrerie, liée ou pas à la polémique sur l’accès au quai, cet acte a échappé à la publication au registre des actes administratifs.

Et il dit quoi cet acte ? Il réglemente l’accès du 1er Février 2021 au 30 Avril 2023 ! Et en substance, son article 2 dit “Un barriérage sera mis en place pour délimiter la zone de chantier afin de laisser l’accès au piétons”.
Il n’est mentionné aucune interdiction pour les habitants. CQFD.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.